L’endettement est une situation qui guette nombre d’entre nous. Le mal est toujours en embuscade, comme un prédateur avec sa proie ! Le pire est l’étape suivante, le surendettement. Le festin en quelque sorte !!

Et là, très difficile de sortir de ses griffes !

Voilà ce que dit la loi sur le surendettement :

” La situation de surendettement est caractérisée par l’impossibilité manifeste de faire face à l’ensemble de ses dettes non professionnelles exigibles et à échoir.” – Articles L. 711-1 et L. 712-2 du Code de la consommation.

Personne n’est à l’abri. 70% des surendettés sont propriétaires. Vous connaissez au moins un exemple de sportif ou d’acteur célèbre ruiné, après avoir gagné des fortunes.

Certains gros gagnants du loto ayant tout dilapidé rapidement se sont aussi fait remarquer.

Donc, toutes les couches de la société sont concernées. Savez-vous que l’encours des dettes de surendettement en 2017 représentait 1,8 milliards d’euros en 2017 ?

Impressionnant n’est-ce pas ? Alors imaginez le nombre de ménages “simplement” endettés !!

Vous êtes peut-être dans ce cas, ou l’un de vos proches. Et encore, parfois on côtoie des gens qui le sont, mais n’en parle pas, par pudeur. C’est bien compréhensible, mais dangereux.

Votre situation se dégrade peut-être, et vous sentez que vous glissez vers l’endettement. Vous faites pourtant attention, mais vous voyez bien que c’est de plus en plus compliqué de rester du bon côté de vos finances.

Basculer de l’endettement au surendettement est super rapide, et hyper brutal !

Dans cet article nous allons voir comment ne pas tomber dans cette spirale de l’endettement. Vous verrez les erreurs qu’il faut absolument éviter.

Vous saurez en repérer les premiers signes. Votre alarme interne les détectera automatiquement, et un gyrophare d’alerte s’allumera aussitôt.

Ce n’est pas d’être ou ne pas être riche, mais surtout de réfléchir et d’agir avec bon sens.

En matière d’endettement, il convient être en permanence sur le préventif. Non seulement, vous serez en mesure d’esquiver tout danger, mais en plus vous gérerez naturellement mieux votre argent.

Plutôt que de vous concentrer sur vos problèmes, vous penserez à vos projets !

C’est que de positif. Mais là encore, rien ne se fera tout seul. Ne pas tomber dans le piège de l’endettement demande discipline et rigueur.

Vous serez confronté à des cas de frustration, de report ou de privation.

Pour faire simple, je prends le pli de traiter ensembles endettement et surendettement. Ces deux parents proches sont comme des maladies similaires.

Les causes et conséquences sont les mêmes. Les solutions pour s’en sortir également, sauf pour le surendettement, où un recours en justice est possible en dernier lieu…

Sur ce sujet, cet article traite de l’ensemble des solutions pour se désendetter. Vous verrez qu’elles sont plus nombreuses qu’on ne croit.

Voyons d’abord quelles en sont les causes, et donc les erreurs à ne pas faire.

1 – Les coups du sort violents

Les mauvais coups à l’équilibre financier

Un 1/3 des situations d’endettement est peu prévisible, et entrainera une baisse de revenus :

La maladie :

Nul n’est à l’abri d’un virus ou d’un cancer. On sait que les conséquences peuvent en être terribles, et irrémédiables.

Vous aurez remarqué que j’utilise le terme “peu prévisible”, et non “imprévisible”. Oui, car rien n’empêche d’être prudent. Nous n’y sommes parfois pas assez !

Attention, je ne dis pas qu’on peut éviter la maladie. Il s’agit plutôt d’essayer de la garder à distance par une bonne hygiène de vie.

Comme par exemple, ne pas boire trop d’alcool ou surveiller sa santé (vaccination, alimentation, activité physique) sont des règles qui peuvent minimiser certains risques.

Le chômage :

Situation bien difficile à prévoir que la faillite d’une entreprise. Tous les salariés en sont à la merci. Sans parler des relations conflictuelles possibles avec un responsable hiérarchique ou un simple collègue, source éventuelle de licenciement.

Là encore, quelques précautions simples peuvent être prises. Veiller à rester employable par la formation, ou la spécialisation, sont des réflexes à garder en tête. Tout comme il convient d’entretenir de bonnes relations avec les autres, ce qui n’est pas toujours facile. Mais utile !

Tout le monde ne fait pas ces efforts. Ce n’est pas évident, car on n’y pense pas forcément.

Sans garantir votre maintien à l’emploi, au moins vous armez-vous d’alternatives en cas de difficultés économiques ou relationnelles.

La séparation :

Bien malin qui peut prévoir de nos jours, la réussite durable d’un couple ! Combien de familles se retrouvent dans la difficulté lorsque survient une séparation ? Les causes en sont tellement multiples et variées.

Des précautions à prendre ? Bien malin celui qui peut répondre !

Peut-être ne pas se précipiter. Attendre de mieux se connaître avant de se lancer dans les grands projets tels que les enfants ou l’immobilier. 

Aucun succès assuré cependant, car c’est une aventure de vie. Réflexion et bon sens peuvent juste être des aides hypothétiques.

L’accident :

A part la pratique d’une activité à risque, c’est sans doute le seul cas imprévisible.  Être au mauvais endroit au mauvais moment. La fatalité. Le destin…

C’est la fameuse tuile qui vous tombe sur la tête ! Imprévisible !

Vous connaissez certainement une histoire dramatique de ce genre. 

Enfin le cumul de plusieurs de ces causes :

Ben oui, ça arrive…

C’est LE scénario catastrophe ! Cumuler plusieurs de ces coups durs,  c’est comme prendre un billet pour l’enfer !

Dans ces cas-là, pas d’autre choix que de prendre son mal en patience et impérativement se faire aider.

Volonté et endurance devront être de mise.

2 – Les comportements à éviter absolument

En matière d’argent, mieux vaut être prudent

2/3 des situations d’endettement sont de la responsabilité de chacun. Ce qui fait beaucoup, et vaut donc le coup de s’y intéresser de près.

Parmi les causes principales :

Ne pas s’éduquer financièrement :

Je ne me rappelle pas avoir appris les finances personnelles à l’école, même lorsque j’étais en comptabilité. Et vous ?

Ma chance est d’avoir été frustré à l’âge de treize ans. Ayant tout dépensé sur la fête foraine, anecdote que je vous invite à découvrir dans mon “À propos, mes parents et grands-parents m’ont mis en situation de frustration.

De plus, j’ai été élevé dans une famille modeste, ou l’argent était plutôt bien géré.

Mais ce n’est pas le cas de tout le monde. Et vous, comment avez-vous appris l’argent ?

Vous avez peut-être appris sur le tas, parfois à vos dépens. 

Si c’est le cas, il s’agit peut-être simplement de reprendre la main sur ses finances. Je donne dans cet article des conseils simples et efficaces pour rétablir une telle situation.

Ne pas assez réfléchir ni anticiper :

Convenez qu’il est assez logique de penser que les même dépenses reviennent chaque année, à la même période, pour un montant à peu près équivalent. 

Tout le monde n’a pas ce raisonnement, ou n’y pense pas par manque d’habitude

Quand il s’agit d’une bouteille de gaz, ce n’est pas grave. Mais pour les impôts, l’eau ou par exemple l’électricité, l’importance des montants a des incidences plus importantes dans la trésorerie d’un foyer.

Ne pas gérer ses comptes :

C’est une des principales causes à l’endettement. Ne pas savoir où en être dans ses comptes, c’est comme naviguer dans un sous-marin sans radar !

Tous les mois, vous devez savoir ce que vous coûtera :

  • le loyer
  • l’électricité
  • le chauffage
  • les impôts
  • la nourriture
  • les assurances
  • les vêtements
  • les produits d’entretien
  • les abonnements
  • le tabac

Si vous avez des difficultés pour gérer vos charges de vie courante, lisez cet article qui parle d’équilibrer son budget.

Ne pas accumuler les dettes

On ne s’en rend pas toujours compte, mais nous sommes sollicités tous les jours pour mettre la main au porte-monnaie.

Les canaux sont de plus en plus variés : internet, la télé, la radio, les panneaux d’affichages, les grandes surfaces, les zones commerciales et bien sûr nos téléphones.

Les annonceurs sont partout, et de plus en plus malins.

Avez-vous remarqué qu’ils ont toujours un anniversaire ou un évènement à fêter avec des super promos ?

Il n’a jamais été aussi facile d’emprunter. Les taux sont bas, et les durées de prêts sont longues. Une grosse dépense se transforme aussitôt en petite mensualité.

Et c’est tentant lorsqu’il s’agit de technologie ou de travaux dans son logement. On a vite fait d’empiler les petites sommes, sans y prêter attention. Et on s’aperçoit un jour qu’on a mis le pied dans une spirale infernale. Mais toujours trop tard !

Il existe même des prêts pour rembourser des prêts ! Un comble ces produits… Comment voulez-vous que certains s’y retrouvent ?

Se tromper de parcours

On n’en parle pas souvent, mais vous êtes responsable de vos fréquentations. Soyez conscient que les gens que vous fréquentez peuvent avoir une influence sur vos décisions.

Le jour venu pour effectuer un achat important, il est facile de se faire mal conseiller.

Vous connaissez sans doute ce dictons :

Les conseilleurs ne sont pas les payeurs !

Si vous devez faire une dépense, n’écoutez que des gens sérieux, qui savent de quoi ils parlent. Vous n’iriez pas voir le boulanger pour un problème électrique.

Alors faites même avec votre entourage. Surtout, renoncez au moindre doute !

Ne pas avoir un comportement responsable

Malheureusement, c’est quand il est trop tard qu’on reconnaît avoir eu un comportement irresponsable !

Cela peut être  :

Par lâcher prise sur les bonnes habitudes 

  • On se met soudain à vivre au-dessus de ses moyens.
  • On veut tout, et tout de suite, alors que la patience était de mise auparavant.

Par négligence 

  • On manque de présence d’esprit, comme de contracter un emprunt pour s’offrir des vacances.
  • On est dépassé par les évènements lorsqu’il s’agit de prendre une décision rationnelle.
  • On se laisse dépasser par ses papiers.
  • On se fait avoir par les beaux parleurs.
  • On considère trop facilement les carte de facilité de paiement comme des réserves d’argent.
  • On se laisse piéger par trop de cartes de crédit.
  • On ne fait pas attention aux premières lettres de relance.

Par cupidité 

  • On veut une plus grosse voiture que son voisin

Par mauvaise fois 

  • On fraude les aide sociales, qui se feront rembourser tôt ou tard si elles le voient

Avoir de mauvaises excuses

Alors là, je tombe souvent de ma chaise quand j’entends certaines personnes se justifier d’un achat déraisonnable. C’est sidérant !

Quelques best off de ces arguments :

  • je travaille 8 heures par jour, alors j’ai bien le droit de me faire plaisir
  • j’ai promis cette console de jeu à mon fils pour son anniversaire
  • ma fille mérite ce PC portable pour les bonnes notes de son trimestre
  • je ne peux pas imposer cette privation à ma famille

Et bien souvent, vous constaterez que les conséquences de ces arguments empirent une situation. Les gens ne se rendent pas compte qu’ils créent, ou aggravent une situation fragile.

Le pire, c’est qu’ils sont insensible à tout raisonnement. Comme aveuglés.

Pourtant, à bien y regarder, il suffit parfois d’expliquer, de reporter, ou encore d’annuler. Bref, de réfléchir un peu !

Et vous, pensez-vous qu’une dépense non importante mérite de se mettre en danger financièrement ? 

Si vous avez déjà usé de ces excuses, convenez que ce n’est pas raisonnable.

3 – Les conséquences de ces erreurs

Chuter dans la dépression financière

La dégringolade

Au début, on croit toujours qu’on va réussir à surmonter la situation. On ne se rend pas compte.

On se dit qu’on a des revenus suffisants. Qu’ils suffiront à combler les découverts qui s’accumulent depuis quelques mois.

Mais la spirale des crédits commence à produire ses effets. Le cumul des intérêts fait grossir la dette. Vient le jour où le montant restant dû devient supérieur au montant emprunté.

Tout est allé très vite.

La saisie

Elle commence à s’inviter sur votre salaire. Du coup, votre employeur est informé de vos soucis personnels. La honte vient ensuite.

Puis, au tour des comptes bancaires sur lesquels peuvent arriver des prélèvements. L’étape d’après consiste à les bloquer, et c’est là que d’autres problèmes surviennent : vous n’avez plus le contrôle de vos moyens de paiement. On peut vous les retirer.

La dépression financière

L’endettement conduit à un état de stress quotidien.

Vous avez peur d’aller chercher le courrier dans votre boîte aux lettres. Vous n’osez pas l’ouvrir, et encore moins parler de vos soucis d’argent, par pudeur ou par honte.

La sonnerie du téléphone devient également une source d’inquiétude. La mauvaise nouvelle au bout du fil, celle de trop.

Le risque est de refuser de voir la réalité en face, et d’en vouloir aux autres.

Pourtant, il ne faut pas se voiler la face, il faudra parfois payer ses dettes pendant toute sa vie.

Les problèmes de couple

A tort ou a raison, bien souvent à tort, on en veut à la personne avec qui on partage le quotidien. On se fait un souffre-douleur de l’autre, et on se rejette les fautes.

Les disputes à répétition peuvent mettre un couple en péril. C’est ainsi qu’une séparation vient aggraver une situation financière déjà fragilisée.

Et comme je le disais plus haut, c’est la catastrophe !

Retour dans le passé

Les conséquences de l’endettement poussent aujourd’hui des personnes à retourner vivre chez leurs parents. Ce qui a pour conséquence de mettre ces derniers à contributions, et en difficulté financière pour certains, de modestes retraités par exemple.

C’est quand même le comble !

Et ne parlons pas des conditions de vie. Un manque d’espace cruel, qui génère promiscuité et manque d’intimité.

Perte d’équilibre financier

4 – En conclusion

Nous venons de voir que l’endettement est un sujet de société qui peut faire peur, car il menace tout le monde.

Si vous n’êtes pas dans cette situation, alors tant mieux, et je vous souhaite de continuer ainsi.

Mais je suis certain que la lecture de cet article vous aura permis d‘identifier quelques mauvaises habitudes. Les identifier vous évitera de tomber dans le piège.

Peut-être en avez-vous déjà corrigé seul ? À l’avenir, vous serez en mesure de les repérer plus vite et de vous protéger plus rapidement.

Par contre, si vous pensez avoir des comportements comme ceux listés dans cet article, alors je vous recommande de faire très attention.

La bascule vers le mauvais côté peut se faire en douce, sans qu’on l’a voit venir. 

Du coup, on ne se rend pas compte des conséquences de nos actes ou de nos décisions.

J’espère que cet article vous sera utile. Qu’il vous permettra de remarquer un éventuel comportement personnel à risque pour votre argent.

Si vous vous sentez concerné, réagissez et rectifiez la situation quand il est encore temps…

L’équilibre financier retrouvé

Je vous invite à me dire en commentaire quelle est le comportement qui vous parle le plus. L’avez-vous remarqué dans votre cas personnel ? Pensiez-vous pouvoir le rectifier ?

Catégories : Finances

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *